oko3

Parce qu'il y a autre chose que les sushi au Japon!

oko4Je me rends compte que plus le temps passe et moins je regarde la télé. Pourtant au tout début de mes études, c'était la seule compagnie qui me réchauffait le coeur le soir dans ma chambre de 9m2. C'est grâce à ces programmes divers et variés (et souvent abrutissants) que j'ai réussi à tenir le coup les jours de déprime ou d'école buissonnière :)oko2
Aujourd'hui l'essentiel de ce que je regarde se passe sur les chaînes de voyage et de cuisine. Cette petite boîte, elle me sert à présent à m'évader et à inspirer ma gourmandise. Comme chaque lundi je m'attable vers midi pour suivre l'émission de Kaori Endo, une jeune et sympathique chef japonaise. Elle vient nous initier à la cuisine nippone du quotidien, malheureusement moins connue en Occident que les sushi et autres sashimi. Hélas aujourd'hui elle n'était pas au RDV, remplacée par Bill Granger, l'australien au sourire ultra-brite! Dommage que le cycle de cuisine japonaise soit fini, j'aurais bien repris un bout de tonkatsu, moi...
oko1Voici donc une recette typique du pays du soleil levant qui n'est pas forcément connue de tous, l'okonomiyaki. Je vous en avais déja proposé une variante ICI. Là il s'agit de la version classique, à base de chou et de porc. Kaori ajoute dans la pâte un morceau d'igname crue qu'elle réduit en bouillie grâce à une drôle de râpe japonaise: ça ressemble à une coupelle dont le fond est pourvu de pics, sur lesquels elle frotte la racine. Evidemment je ne possède pas cet objet, mais en revanche j'ai un gratte-ail que j'ai ramené de mes vacances en Provence. Je l'ai utilisé avec une pomme de terre (car pas d'igname chez moi) et ça marche, car l'essentiel se trouve dans l'amidon qui rend la pâte plus moelleuse. Cette étape est facultative, rassurez-vous, votre galette sera quand même très bonne sans cela!

Okonomiyaki (pour 4 pers., soit 2 galettes)

-200g de chou blanc émincéoko5
-6 tranches fines de poitrine fumée
-100g de farine
-1 càc de levure chimique
-10 cl de dashi
-2 oeufs
-1 petite pomme de terre
-1 pincée de sel
-6 càs d'huile végétale neutre
-sauce "Okonomi" et mayo

Battre les oeufs, le dashi et le sel dans un saladier. Ajoutez la farine et la levure, puis mélangez au fouet. Epluchez et râpez finement la pomme de terre, incorporez-la à la pâte avec le chou, puis mélangez jusqu'à obtention d'une pâte homogène.
Faites chauffer 3 càs d'huile dans une poêle anti-adhésive, puis versez-y la moitié de la préparation. Aplatissez avec une spatule pour former la galette. Recouvrez le dessus de 3 tranches de poitrine fumée, baissez le feu et laissez cuire 5 min, jusqu'à ce que le fond soit bien doré. Faites glisser la galette sur une grande assiette plate, puis retournez-la en faisant pivoter la poêle. Mettez des gants de cuisine pour ne pas vous brûler!
saucesLaissez cuire à feu doux entre 5 et 10 min avant de servir, côté viande au-dessus. Nappez de sauce "Okonomi" et de mayo, et saupoudrez de flocons de bonite séchée si vous en avez (j'y ai mis un mélange piment-sésame). Procédez de la même façon avec le reste de la pâte pour la 2e galette. Bon appétit!