bouchon

Vous vous rappelez hier, je vous avais parlé de certains couacs qu'il y avait eus pendant ma pendaison de crémaillère. Premièrement, on était pas vraiment en avance. Disons qu'on est arrivé dans le nouvel appart les bras chargés de victuailles... environ 10 minutes avant les invités. Comme je vous l'avais dit aussi, il y avait zéro meuble, à part une armoire chinée chez Emmaus, et deux chaises qui se battaient en duel. Alors on a du déballer tous les petits plats en urgence sur des petites tables de fortune (dont une récupérée dans le local à poubelle il y a quelques mois), et en même temps faire la bise aux gens, leur faire faire le tour du proprio, brancher le disque dur sur l'ordi, lui-même branché sur la chaîne hi-fi, sauf qu'on n'avait pas de rallonge électrique, rhâââ la galère de chez galère... 

gaze

Et puis les invités, je les connaissais pas tous, moi! Il s'agissait en majorité des amis de Mister T, car vous savez si j'avais eu vraiment le choix (et les thunes surtout) j'aurais envoyé des billets d'avions à toute ma bande de copains de Nouméa, hein. Et comme ces personnes venaient d'un peu partout (Mexique, Russie, San Salvador, Malaisie...etc), ça s'est transformé en soirée "Where is Brian? Brian is in the kitchen!" (bon sauf que là on a toujours pas de cuisine). N'empêche, des rencontres comme ça, ça vaut tous les cours d'anglais du monde ! Je me suis surprise à discuter pendant des heures dans la langue de Shakespeare sans complexe et sans me gratter la tête. En espérant que mes interlocuteurs aient tout compris...

_pices

Sinon parmi les autres couacs, il y a eu quelques oublis. Comme celui d'avoir "forgotté" (ouais je parle franglais, t'as vu?) le tupperware de guacamole, mais heureusement je l'ai sorti en fin de soirée et il restait encore des affamés armés de chips au wasabi (la découverte de l'année) prêts à plonger dedans. Et pis j'ai oublié aussi les cannelés, bien rangés dans leur boîte, et aussi la bouteille d'hypocras qui trempouillait gentiment dans la baignoire d'eau glacée. Aaaargh, moi qui voulais tellement faire goûter à tout le monde ma dernière trouvaille patochesque ! Bon ben tant pis, je la refile à Requia et Cathy pour les idées cadeaux de Noël !

Hypocras : vin rouge au miel et aux épices

-75 cl de bon vin rouge
-20 cl de miel liquide
-2 batons de cannelle
-1/2 gousse de vanille
-5 gousses de cardamome
-1 clou de girofle
-2 tranches de gingembre frais
-3 grains de poivre noir
-quelques râpures de noix de muscade
-un zeste d'orange

Ecrasez les gousses de cardamome pour en récupérer les graines. Broyez-les dans un mortier avec le poivre et le clou de girofle. Déposez la poudre obtenue dans un carré de gaze (ou un tissu fin) et attachez pour faire un petit baluchon. Déposez-le au fond d'une bouteille propre, avec la cannelle cassée en morceaux, la vanille fendue et grattée, le gingembre, la muscade et le zeste d'orange. Délayez le miel dans un bol avec un peu de vin, puis versez-le dans la bouteille, et ajoutez le reste de vin. Fermez et secouez la bouteille, puis entreposez-la au frais pendant 3 à 5 heures. Filtrez l'hypocras avant de servir. Il paraît que ça se déguste à température ambiante, mais je préfère avec un petit glaçon ^^ (L'hypocras se conserve 8 à 10 jours au frais.)
A déguster avec modération !

vin

Et comme dirait Mister T, c'est comme du vin chaud, mais froid :)