barres

Avant je critiquais souvent les gens qui se rabattaient sur de la bouffe industrielle quand ils n'avaient pas le temps de cuisiner. Ou l'envie. Evidemment, pour moi qui étais une vraie desperate housegirl, c'était facile de dire qu'on peut se faire un bon petit plat en 20 min chrono. Facile quand on passe son temps à traînasser, popoter et prendre des photos tranquillou.
Et pis maintenant je comprends. Qu'on ait la flemme de cuisiner quand on a bossé toute la journée. Qu'on ait envie de se faire livrer une pizza. Pire, qu'on ait envie d'aller chez McProut !!!

coco
Vous trouvez pas que ça ressemble à du poisson pané?

choco

Et y a pas que le travail, y a aussi les transports en commun, comme par exemple ces deux bus que j'ai ratés l'autre jour...Parce que j'ai appris que si tu lèves pas le bras, eh ben le bus il s'arrête pas, même si tu es bien debout devant l'abri-bus et que tu regardes bien le chauffeur droit dans les yeux avec un sourire niais. Bon pour le deuxième, je vous raconte aussi, j'étais juste en train de lire, et je suis descendue 1 km après avoir réalisé que j'avais zappé mon arrêt. Surtout que c'était un bus où chaque arrêt était annoncé vocalement...Et du coup j'ai raté ma correspondance. Une bonne journée de looser comme on en rêve!

Et heureusement que je ne bosse pas le mardi. Ce jour-là je fais la grasse mat' jusqu'à 8H30, un truc de fou quoi. Ouais c'est nul, mais le lundi c'est debout les yeux collés à 6H, alors... Et donc le mardi j'ai envie de cuisiner, car marre du boudin blanc en barquette et des coquillettes au gras. Et oui ma bonne dame, je suis tombée bien bas.

Alors pour remonter dignement la pente, je me lance dans des choses extra-ordinaires, gastronomiquement parlant. Je sais pas pourquoi, j'ai voulu faire un succès au chocolat. Moi qui suis naze en pâtisserie. Et pis j'ai voulu remplacer la poudre d'amande par de la noix de coco râpée, juste comme ça. Ben là c'est comme le bus, il faut se renseigner avant. La noix de coco est moins dense que la poudre d'amande, alors forcément il faut en mettre moins. Gné ?
En gros, à la place d'une dacquoise légère, je me suis retrouvée avec un gros pavé de mastodonte, mais mastodonte des îles parfumé au coco. Ben ça m'a énervée, j'ai fait fondre du chocolat, j'ai nappé mon pavé avec, et je l'ai servi en barres à l'heure du thé. Ben vous savez quoi? Mon succès raté a quand même eu du succès.

main

Barres "chococo" (pour 16 barres)

-250g de noix de coco râpée
-4 blancs d'oeufs
-200g de sucre+50g (pour les blancs en neige)
-20g de farine
-1 pincée de sel
-250g de chocolat noir
-50g de beurre


Préchauffez le four à 210°C. Dans un saladier, mélangez la noix de coco, la farine et le sucre. Dans un autre, monter les blancs en neige avec le sel. Quand ils commencent à être fermes, versez progressivement les 50g de sucre.
Incorporez délicatement les blancs en neige au mélange sec. Versez le tout sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson ou d'un tapis en silicone. Enfournez pour 15 minutes. Laissez refroidir à température ambiante.
Faites fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre. Tartinez-en le pavé au coco et coupez-le en barres (j'avais fait le contraire, d'abord coupé en barres, puis tartiné de choco, mais c'est plus compliqué!). Laissez bien refroidir et servez en racontant l'histoire de la recette de départ. Tout le monde dira: Oh ben c'est bon comme ça aussi !