pasta


Comme d'habitude quand on rentre de voyage avec Mister T, on n'a plus un seul centimètre carré de libre dans la voiture. Elle n'est pas très grande, mais c'est fou ce qu'on a pu transporter ces derniers temps. A chaque fois qu'on rentre de chez ses parents en Alsace, on revient avec des meubles, des plantes vertes, des sacs pleins de fruits cueillis dans le jardin... et même un distributeur de bonbons! C'est sa soeur qui nous l'a donné, il marche avec de vraies pièces (dorénavant on va inviter que des amis qui ont des enfants, on va faire fortune...).Un vrai bric-à-brac roulant, je vous dis!

Et ça, c'est sans compter les bagages et les souvenirs glanés lors de nos balades...


cepe

poireaux


Et bien entendu, quand je parle de souvenirs, ils sont souvent (voire toujours) culinaires! A quoi ça sert d'avoir un blog de cuisine sinon?
En Italie je n'ai pas pu m'empêcher d'aller flâner dans leurs supermarchés, enfin en toute vitesse quand même, il y avait de la route à faire et mon chauffeur n'est déjà pas du genre à traînouiller dans les magasins...
Mais comment vous dire? Le rayon "pasta" en Italie, c'est pas juste un petit rayon, mais plutôt une piste d'atterrissage ! Ca tournoyait dans tous les sens, les blanches, les noires, les colorées, celles en forme de pétale d'artichaut, celles en forme de sombrero... Un vrai festival, je n'avais pas assez de mes bras pour porter tous ces paquets!


assiette

Et je vous raconte pas ma frustration quand j'ai du résister face aux charcuteries fines comme de la dentelle et aux fromages qui me suppliaient "prends-moi, c'est moi le meilleur des parmesans!"... Si si, c'est bien ce que j'ai entendu :) Mais comme on était encore loin de notre destination et qu'on n'avait pas de glacière...Adieu veau, vache, cochon, burrata et bresaola.
Et donc voilà, j'ai enfin cuisiné mes "treccine" achetées quelque part entre Livourne et Sestri Levante. Je sais que ça ne vous dit rien, mais les pasta, ça, ça vous parle, j'imagine?


Treccine aux cèpes et au poireau (pour 2 pers)

treccine-250 g de treccine (sinon des torsades ou des macaroni)
-200 g de cèpes frais (bien dodus)
-1 poireau
-1 gousse d'ail
-des herbes de votre choix (ici de l'origan frais)
-20 cl de crème liquide (allégée pour moi)
-2 càs d'huile d'olive
-sel, poivre
-un peu de muscade
-du parmesan (facultatif)

Nettoyez les cèpes soigneusement sans les laver directement sous le robinet (j'utilise du papier absorbant mouillé et un pinceau). Coupez la base terreuse et taillez les cèpes en morceaux.
Faites cuire vos pâtes "al dente" (sur mon paquet c'était écrit 10 à 12 min).
Pendant que les pâtes cuisent, lavez et émincez finement le poireau. Faites-le fondre dans l'huile d'olive sur feu doux, pendant 5 à 10 minutes. Ajoutez les cèpes et l'ail haché puis faites dorer l'ensemble. Versez la crème et assaisonnez de sel, poivre et noix de muscade. Ajoutez enfin vos herbes ciselées.
Egouttez les pâtes et transvasez-les directement dans la sauce. Mélangez et servez bien chaud, avec du parmesan fraîchement râpé.