-

sericaia

 

Quand j'étais au Portugal (je sais, j'ai toujours pas publié la dernière partie de mes aventures ...Suspense...ou plutôt Flemme!), j'ai complètement craqué pour un dessert dégusté dans un resto de Lisbonne: le "sericaia". Il s'agit d'une sorte de flan très léger à la cannelle et au citron, servi avec un trait de miel et des prunes d'Elvas.
Ce jour-là j'étais toute seule (Mister T bossait à l'IST de Lisbonne) et j'en ai profité pour faire ma touriste dans l'Alfama, un des quartiers les plus anciens de la ville. La veille au soir on avait fêté mon anniversaire dans un resto du Bairro Alto, et j'avais repéré dans la même rue une devanture un peu kitsch avec des poissons et des fruits de mer dans la vitrine.
Le lendemain je suis donc retournée sur les lieux pour y déjeuner. Quand je suis à l'étranger ça ne me dérange pas du tout de manger seule au restaurant, alors qu'en France, l'idée ne me traverserait pas l'esprit! A l'intérieur il n'y avait qu'une table occupée, et les serveurs étaient aux petits soins avec moi. D'ailleurs l'un deux parlaient couramment français et c'est lui qui m'a conseillé de prendre le sericaia en dessert. Après mes beignets de seiches et mon assiette de poulpe (oui je me suis fait plaisir!), je n'avais plus du tout faim et de plus, il m'avait dit que c'était juste une tarte à la cannelle, sans plus. Je m'étais dit bof, mais bon je vais goûter par curiosité...et j'ai bien fait! C'était parfumé à souhait, et fondait tout seul sur la langue...Un délice! J'ai trouvé la prune un peu trop sucrée à mon goût, mais ça allait bien avec la légèreté du sericaia.

pruneaux


Le soir-même nous étions allés manger à Campo de Ourique, au sud de la ville, pour notre dernier jour à Lisbonne. A table j'ai décrit ce dessert à mes amis portugais, car je cherchais son nom, et on l'a trouvé grâce à Anna (elle se reconnaîtra) et son smartphone. Et j'ai eu la chance de le retrouver à la carte! Il était moins bon que le premier mais le plaisir était toujours là ^^
De retour en France, je me suis empressée de chercher la recette, et c'est chez Elvira que je l'ai trouvée: le résultat est parfait, ça a comblé mes attentes ! Comme je n'avais pas de prunes d'Elvas, je les ai remplacées par des pruneaux que j'ai fait confire dans un sirop d'épices: le mariage est plutôt réussi!

Sericaia (et pruneaux au sirop d'épices) (pour 6 pers)
inspiré par la recette d'Elvira

-25 cl de lait (entier pour moi)
-4 oeufs (blancs et jaunes séparés)
-4 càs de sucre
-4 càs de farine
-le zeste râpé d'un citron
-1/2 gousse de vanille
-1 bâton de cannelle
-2 càc de cannelle moulue (4 pour Elvira)
-un peu de beurre et de farine pour le moule

Pour les pruneaux au sirop:
-300 g de pruneaux
-200 g de sucre
-40 cl d'eau
-1/2 gousse de vanille fendue
-3 gousses de cardamome écrasées
-2 bâtons de cannelle
-1 zeste de citron
-1 pincée de sel

Préparez les pruneaux au sirop. Versez l'eau et le sucre dans une casserole et portez à ébullition. Mélangez pour faire dissoudre le sucre et baissez le feu. Ajoutez les épices et le zeste de citron. Mélangez et ajoutez les pruneaux. Laissez infuser pendant 10 minutes sur feu doux puis laissez refroidir dans le sirop, hors du feu.
Préchauffez le four à 180°C.
Versez le lait dans une petite casserole avec le bâton de cannelle et la demi-gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition puis retirez la casserole du feu. Fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à blanchissement. Ajoutez la farine et le zeste de citron puis mélangez. Enlevez le bâton de cannelle et la gousse de vanille du lait chaud, et versez-le dans l'appareil, tout en remuant. Montez les blancs en neige ferme avec le sel et incorporez-les à la préparation. Versez l'ensemble dans un moule beurré et fariné, puis saupoudrez de cannelle moulue. Enfournez pour 25 minutes.
Dégustez tiède ou froid avec quelques pruneaux au sirop et un filet de miel . Buen apetito !

 

serica

Ca me donne envie de retourner au Portugal!