-

tom_kk

 

 

Après avoir survécu à la fin du monde et à une charmante rage de dents qui s'est invitée le soir du Réveillon (apocalypse bis), je n'avais qu'une envie: m'enfermer dans une grotte et ne plus entendre de feux d'artifice, d'enfant qui pleure ou de chat qui miaule en grattant la porte. Ou pire, de gens éméchés qui hurlent Bonne Année juste sous la fenêtre, pour être bien sûr de torturer les caliméros malades tapis sous la couette à 22H30. Je suis la spécialiste des réveillons ratés, c'est pas ma faute, c'est comme une malédiction qui me poursuit depuis des années. Mais en 2012 j'ai décroché la palme, un palmier entier même.

Petit florilège:

-1990: Fête déguisée à la noix, c'est nul, faut danser le limbo et j'y arrive pas. "Pourtant t'es pas grande!" Vos gueules.
-1992: Toute la famille va faire la fête, mes parents chez des amis, mes grandes soeurs & mon frère en boîte. Je suis malade, c'est Mamie qui s'occupe de moi et on regarde Patrick Sébastien à la télé.
-2000: La coiffeuse a posé les bigoudis trop longtemps, je ressemble à Eriq Lasalle dans "Un prince à New-York" (Soul Glo!). Soirée "western" avec mes parents (génial, à 18 ans), je sais pas danser le madison et en plus la collègue de ma mère veut que je sorte avec son fils. On est assis face à face mais on s'ignore. Ambiance.
-2003: Soirée chez un mec bizarre de ma classe, dans une maison avec des animaux empaillés. On mange des pizzas et je m'explose un ongle en jouant au babyfoot.
-2004: Cette fois-ci, c'est ma copine qui essaie de m'arranger le coup avec un ami calédonien. Trop bavard, il m'a vite saoulée, mais on est devenu de très bons amis.
-2008: Soirée à Nouméa chez des gens que je ne connais pas, tout le monde est bourré, un mec finit à poil par terre et une grosse dinde trébuche devant moi, et m'assomme avec son trousseau de clés. Elle a rien remarqué, elle était bourrée aussi.
-2010: On va dans la maison de campagne des parents de Mister T, avec deux amis. Pas d'eau, pas de chauffage, mais le poulet rôti était très bon, heureusement.
-2012: Rage de dents entre 19H et 1H du matin. La nièce de Mister T se brûle la main en touchant un wok brûlant. Trop malade, je quitte la soirée à 22H. A minuit, des gamins chialent dans le jardin, à la recherche de leur chat qui s'était enfui à cause des pétards.

Pour le réveillon 2013, je pense que je vais me préparer cette soupe sereinement, m'installer sur le canapé avec Mister T et jouer avec mon chat. Vous allez voir, je suis sûre qu'il va quand même m'arriver un truc.

 

Tom kha kai : soupe thaïe au poulet et lait de coco
(pour 4 pers)


-1,2 L de lait de coco (3 boîtes)
-4 hauts-de-cuisses de poulet (plus moelleux que le filet)
-2 tiges de citronnelle
-6 feuilles de combava (surgelées pour moi, envoyées par ma maman)
-2 càc de galanga râpé (en bocal pour moi)
-2 piments thaïs rouges
-1 càs bombée de sucre roux
-1,5 càs de nuoc-mam
-1/2 càc de sel
-1 citron vert
-un peu de coriandre fraîche

Normalement on y met des champignons mais je n'en avais pas!

Mélangez le lait de coco, le galanga et le sel dans une casserole puis faites chauffer sur feu doux. Coupez le poulet en petits dés (avec ou sans la peau, comme vous voulez) et ajoutez-le dans le lait de coco. Quand le poulet commence à être cuit, ajoutez les tiges de citronnelle écrasées, les feuilles de combava déchirées, les piments entiers mais fendus sur la longueur (pour libérer le parfum sans être trop piquant). Mélangez et portez à ébullition. Incorporez le sucre, le nuoc-mam et le jus de citron. Mélangez et laissez mijoter encore 2 à 3 minutes, puis servez bien chaud, avec quelques pluches de coriandre. Avec du riz gluant c'est parfait!

 

 

tom

 

 

 

Et vous, c'est quoi votre pire souvenir de réveillon?
(allez, j'ai envie de me marrer)